La liste de l'UA des praticiens du PSSM

En 2017, la Commission de l'Union africaine a commencé à établir une liste de praticiens de la sécurité physique et de la gestion des stocks (PSSM). Ce fichier fait partie d'un projet plus large de l'UA et de l'Allemagne sur le renforcement du contrôle des armes légères et de petit calibre (ALPC) et la gestion des stocks dans la région du Grand Sahel, soutenu par le ministère fédéral allemand des affaires étrangères (GFFO) et le Centre international de Bonn pour la conversion (BICC).

L'objectif de la liste des praticiens de l'UA

Les formations actuelles en matière de PSSM dans le Grand Sahel sont souvent dispensées par des praticiens internationaux sur une base ponctuelle et à court terme. Par conséquent, les personnes qui participent aux cours de formation en PSSM n'ont souvent pas la possibilité de pratiquer, de rafraîchir ou d'approfondir ce qu'elles ont appris. Comme les formations en PSSM sont dispensées par de nombreuses agences internationales différentes, il n'existe actuellement aucun moyen pour l'Union africaine d'évaluer l'étendue globale des capacités en PSSM dans la région du Grand Sahel. Ainsi, il n'existe aucun mécanisme permettant d'exploiter et de déployer ces capacités.

Pour combler ces lacunes, la Commission lance une initiative visant à identifier les personnes ayant une expertise en matière de PSSM dans la région du Grand Sahel. L'objectif de cette initiative de cartographie est d'identifier environ 20 personnes ayant des capacités couvrant les différentes compétences requises pour une gestion efficace des services publics de santé (voir section III ci-dessous). Ces personnes recevront une formation complémentaire en matière de PSSM, afin de constituer un réseau de praticiens qui pourront être sollicités lorsque l'Union africaine recevra des demandes d'assistance technique ou lorsque d'autres opportunités se présenteront. L'objectif de la liste de l'UA est de permettre aux praticiens des pays du Grand Sahel de partager leur expertise avec d'autres pays du Grand Sahel, dans des domaines où un soutien est nécessaire. À cet égard, par la création d'un fichier de praticiens, l'UA vise à réduire la dépendance à l'égard de l'aide extérieure tout en favorisant une coopération et un échange d'informations Sud-Sud accrus.

L'importance du PSSM

Le PSSM intègre deux principes importants de contrôle des armements. Premièrement, si les armes et munitions du gouvernement ne sont pas physiquement sécurisées, elles sont susceptibles d'être volées et détournées vers des groupes armés non étatiques et le marché des armes illicites. Deuxièmement, si les stocks d'armes et de munitions sont gérés de manière inappropriée, le risque d'explosions imprévues augmente, tout comme la menace pour les vies humaines et les infrastructures à proximité. Lorsqu'elles sont mal stockées, les armes et les munitions peuvent également devenir défectueuses, ce qui peut causer des dommages aux soldats du gouvernement pendant les exercices d'entraînement et les combats.

Pour garantir la sécurité et la gestion sûre des stocks, il est nécessaire de disposer d'un certain nombre de compétences différentes, comme le soulignent les normes internationales de contrôle des armes légères (ISACS) et les directives techniques internationales sur les munitions (IATG). En termes de sécurité physique, le personnel doit être capable de mettre en œuvre des mesures pour "détecter, accéder, communiquer, retarder et répondre" aux tentatives non autorisées d'entrer dans les stocks gouvernementaux (US DoD 1991 : 13). Il doit notamment se familiariser avec les directives internationales pertinentes concernant les cadenas, l'épaisseur et la composition des portes, les mesures de sécurité intérieures et extérieures et l'utilisation de badges d'identification pour restreindre l'accès.

Pour garantir la sécurité et la gestion sûre des stocks, il est nécessaire d'avoir des connaissances dans un certain nombre de domaines, comme indiqué dans le compendium modulaire de mise en œuvre du contrôle des armes légères (MOSAIC) et les directives techniques internationales sur les munitions (IATG). En termes de sécurité physique, le personnel doit être capable de mettre en œuvre des mesures pour "détecter, accéder, communiquer, retarder et répondre" aux tentatives non autorisées d'entrer dans les stocks gouvernementaux (US DoD 1991 : 13). Il doit notamment se familiariser avec les directives internationales pertinentes concernant les cadenas, l'épaisseur et la composition des portes, les mesures de sécurité intérieures et extérieures et l'utilisation de badges d'identification pour restreindre l'accès.

Demande de renseignements

Pour proposer des personnes ayant des compétences en matière de PSSM, ou pour plus d'informations sur la liste des PSSM de l'UA, veuillez contacter:

Christopher Suna Kayoshe
Responsable des affaires de sécurité stratégique et de la CT
Division de la défense et de la sécurité de l'Union africaine
Matthias Krötz
Conseiller en contrôle des armes légères et de petit calibre
Détaché auprès de l'Union africaine